• E.Coli dans les steaks hachés, cherche t-on les vrais responsables.

    http://www.sudouest.fr/2016/08/05/bacterie-e-coli-super-u-rappelle-des-steaks-haches-notamment-dans-le-sud-ouest-2458664-6150.php

    Bactérie E.Coli : Super U rappelle des steaks hachés, notamment dans le Sud-Ouest

    Une trentaine de départements sont concernés en France, dont plusieurs dans la région. Une trentaine de départements sont concernés en France, dont plusieurs dans la région. ©

    cc - flickr

    Les départements de Gironde, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques sont concernés

    Le distributeur français Système U a procédé au retrait de la vente de trois lots de steacks hachés surgelés dans une trentaine de départements après la mise en évidence de la présence de la bactérie Escherichia coli 026 H11.

    Quels produits sont concernés ?

    Il s'agit des steaks hachés pur bœuf 20% de matière grasse de la marque Bien Vu, avec pour date limite de consommation le 23 mai 2017. Ils ont été commercialisés dans une trentaine de départements, dont plusieurs dans la région.

    Les Alpes (départements 04, 05, 06), l'Ardèche, l'Ariège, l'Aude, l'Aveyron, les Bouches-du-Rhône, le Cantal, la Corrèze, la Corse, le Gard, la Haute-Garonne, le Gers, la Gironde, l'Hérault, les Landes, le Lot, le Lot-et-Garonne, la Lozère, les Pyrénées (départements 64, 65, 66), le Tarn, Tarn-et-Garonne, le Var, le Vaucluse et Monaco. 

    Quel est le risque ?

    L'Escherichia coli 026 H11 est une bactérie susceptible de provoquer des troubles graves. Elle peut entraîner, dans la semaine qui suit la consommation des produits contaminés, des gastro-entérites éventuellement hémorragiques, accompagnées ou non de fièvre, et pouvant être suivies de complications rénales sévères chez les jeunes enfants, détaille le communiqué. 

    La bactérie se développe particulièrement lorsque le produit est consommé cru ou insuffisamment cuit, ce qui est souvent le cas du bœuf.

    Que faire si vous en avez acheté ?

    Tous les lots de steaks hachés concernés ont été retirés des magasins et les consommateurs informés à l'aide d'affichettes apposées en points de vente, selon Système U. 

    Cependant, certains des produits en question ont été commercialisés avant la mesure de retrait. Si vous avez acheté ces produits, vous pouvez les retourner au magasin pour vous faire rembourser.

    Si vous avez consommé ces produits et qui que vous présentez les symptômes décrits ci-dessus, consultez sans délai votre médecin traitant en lui signalant cette consommation ainsi que le lieu et la date d'achat.  

     

    https://www.observatoireduhalal.com/pratique-abattage-rituel-dhabiha/

    COMMENT SE PRATIQUE L’ABATTAGE HALAL ?

    Pour qu’une viande soit « halal », il ne suffit pas qu’elle soit d’un animal « halal ». Il faut tuer cet animal en respectant trois points essentiels :

    Égorger ou frapper à la poitrine
    Le faire en prononçant le nom d’Allah
    L’animal doit avoir la tête tournée vers La Mecque

    L’égorgement même de l’animal ferait débat dans la religion musulmane, mais c’est leur problème….  Autant de débats “byzantins”animés par des “savants” qui agitent l’islam depuis 1 500 ans et dont nous ferons ici l’économie!!

    Une chose est certaine en revanche : l’animal doit être conscient au moment d’être sacrifié.                                                                    Selon les défenseurs de l’abattage rituel comme l’Association de Défense des Consommateurs Musulmans, il se passe au maximum10 à 20 secondes avant que mort cérébrale se produise par manque d’oxygène.                                                                                                                                                                                                                                                                         Plus généralement, il peut arriver qu’un animal agonise jusqu’à dix minutes, comme le montre la photo ci dessus, le mouton tient sa tête haute alors qu’il a été égorgé !!!

    L’INRA, cité par la Fondation Brigitte Bardot, parle de cas supérieurs à dix minutes : http://www.abattagerituel.com/pdf/Douleurs-animales-synthese-INRA.pdf

    L’invocation du nom d’Allah (« Bismillah, Allah Akbar ») au moment de l’égorgement est une obligation. Sans cette invocation, le rituel sacrificiel n’est pas « hallal ».

    Cet égorgement ne peut pas être fait par un non croyant. Il doit être fait par un musulman .                                                                                                              Ce point est discriminant . Il pose le problème en France de l’emploi dans les abattoirs où l’abattage rituel est pratiqué.

    L’islam qui refuse l’étourdissement préalable de l’animal contrevient donc à la Déclaration universelle des droits de l’animal laquelle précise notamment que « si la mise à mort d’un animal est nécessaire, elle doit être instantanée, indolore et non génératrice d’angoisse. »

    Deux vidéos choc parfaitement explicites!!! 

    http://www.youtube.com/watch?v=Qchz720x9ZU&feature=related

    Halal video montrant bien le temps mis pour l’animal pour mourir

     

    Pour comprendre  de façon scientifique les problèmes posés par l’égorgement halal, un petit croquis anatomique ( document PDF, cliquer sur le lien suivant pour le voir )

    Coupe anatomique encolure bovin

    Ce croquis permet de démasquer les mensonges des partisans de l’abattage rituel:                                                                                                                                             1°) l’animal ne perd pas connaissance tout de suite, le cerveau continuant d’être irrigué par les 2 artères vertébrales, la formation de caillots sur les artères et veines sectionnées, très fréquentes ralentissant l’hémorragie.

                 2°) on voit clairement que la trachée et l’oesophage sont à côté l’un de l’autre, permettant, en cas de régurgitation, l’inhalation de particules souillées dans les poumons et expliquant le risque sanitaire que ne veulent pas envisager les autorités politiques dont c’est pourtant le rôle.

    ABATTAGE SELON LES NORMES MODERNES ACTUELLES :

    Après l’étourdissement, l’animal dont le cœur bat toujours, est suspendu tête en bas et il est pratiqué une incision longitudinale et non transversale devant le sternum pour couper les vaisseaux sans toucher à la trachée et l’œsophage. On utilise un premier couteau pour la peau qui est souillée et un 2ème pour les structures profondes.

    Après l'étourdissement, l'animal dont le cœur bat toujours, est suspendu tête en bas et il est pratiqué une incision longitudinale et non transversale devant le sternum pour couper les vaisseaux sans toucher à la trachée et l’œsophage. On utilise un premier couteau pour la peau qui est souillée et un 2ème pour les structures profondes.

     

    Travaillant dans un abattoir, la procédure d'abattage est la même quelque soit la race. Sur la traçabilité vendu pour les steak hachés il n'est aucunement spécifié que vous consommez du halal, même en steaks, rôtis ou autres bovins ou ovins dans les grandes surfaces ou industries alimentaires.

    La seule traçabilité obligatoire est de spécifier que c'est du halal si c'est vendu halal, sinon ce n'est pas obligatoire en France........

    Cordialement, Patriote64

    « Des camps d'entrainements islamiques aux portes de l'Europe.Justice à deux vitesses ! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :