• Et pendant ce temps le camp Obama continue la destabilisation de l'Est.

    C'est vrai, ce n'est pas un petit immigré syrien c'est juste un ukrainien pro-Russe assassiné par les gentils ukrainien pro-UE et les conseillers américains....ou est le bien ou est le mal, ne comptez pas sur les médias du système pour vous informer ils préfèrent vous manipuler.

    Paix à son âme à ce pauvre enfant!

    Patriote64.

    http://www.ndf.fr/poing-de-vue/30-07-2016/aux-portes-de-leurope-il-y-a-vlad-6-ans-qui-ne-sera-jamais-aylan-il-a-ete-tue-par-un-obus-ukrainien-made-in-usa/

    Aux portes de l’Europe, il y a Vlad, 6 ans, qui ne sera jamais Aylan. Il a été tué par un obus ukrainien made in USA

     

    4f2b4-komin

    Le 13 juillet je voulais vous parler des petits morts du Donbass, vous savez cette république auto-proclamée après avoir fait sécession de l’Ukraine qui ne voulait plus qu’on y parle russe. Et puis, il y a eu ces petits morts sur la Promenade des Anglais, assassinés par une lecture rigoureuse d’un Coran qui refuse de se moderniser. Et puis, tous les jours, en Syrie, des petites filles et des petits garçons sont tués par des obus lancés par les « rebelles modérés » soutenus et armés notamment par la France ou par ceux qui leur répliquent.

    Alors, j’ai hésité à envoyer ce papier à NDF.fr. Pourtant, cela se passe tous les jours en Europe, avec la bénédiction de l’OTAN, avec notre bénédiction, n’est-ce-pas M. Ayrault, successeur d’un Fabius qui vient de trouver une retraite dorée alors qu’il a sur la conscience les cadavres de Syrie, d’Ukraine et j’en passe. Mais, là, ce ne sont pas les fous de l’État Islamique qui sont responsables de la mort de ces enfants européens. Ce sont nous, les européens manipulés par Washington, qui déclenchons les mortelles armes lourdes qui tous les jours détruisent le Donbass, maison après maison.

    “Vlad ne sera jamais Aylan. Vlad n’était ni musulman, ni migrant.”

    Un petit corps sans vie, face au ciel, un ballon à proximité de ses petites mains désormais inutiles. C’est celui de Vlad, 6 ans, qui jouait dans le jardin de sa petite maison de Gorlovka. Sa photo ne fera jamais toutes les Unes du monde. Elle est politiquement incorrecte. Vlad n’était qu’un petit enfant ukrainien de l’ouest, né et mort au Donbass à l’âge de 6 ans. Il est mort comme son voisin, âgé de 7 ans, tous les deux victimes d’un bombardement ukrainien. Vlad ne sera jamais Aylan. Vlad n’était ni musulman, ni migrant. Et son corps gisant dans des broussailles n’aura jamais le même impact visuel que celui d’Aylan abandonné sur la plage par les flots de la Méditerranée. Vlad était seulement un petit garçon dont les parents vivent au Donbass depuis toujours et parlent russe comme la plupart des habitants de cette région que les dirigeants pro-Américains de Kiev ne veulent pas voir sous la coupe de la Russie.

    Car malgré les accords de Minsk qui interdit toute utilisation d’armes d’un calibre supérieur à 100mm, l’armée ukrainienne a tiré à l’arme lourde, en une semaine, fin juin, 2950 obus. Tuant, notamment ces deux enfants, et détruisant 61 habitations dans des quartiers résidentiels de Gorlovka, Zaitseva Makeyevka, Donetsk, Dokoutchaïevsket et Kominternovo. Et la semaine du 9 au 15 juillet, c’est un bombardement continue qui a détruit 172 maisons ou immeubles, tuant leurs habitants.

    “Il n’y a pas que les fous d’Allah. Il y a aussi les fous de guerre à la tête de l’OTAN.”

    Selon le site de Philippe Ehua, l’armée de Kiev a pilonné, nuit et jour, la ligne de front de la République Populaire de Donetsk. « Au moment même où se déroulait une nouvelle réunion tripartite du groupe de contact chargé de l’application des accords de Minsk, Kiev a montré sa détermination à piétiner les tentatives de résolution diplomatique de crise ukrainienne et à poursuivre son effort de guerre contre le Donbass » souligne le site de Philippe Ehua.

    Et que dire de cette réunion de l’OTAN dont la France est, hélas, membre, qui n’a fait qu’attaquer la Russie pour inventer une agression contre l’Europe, l’accusant de vouloir envahir l’Ukraine, et mettant en place 4 000 hommes supplémentaires aux frontières de la Russie. L’OTAN, dont les 173 articles de la déclaration de Varsovie le 9 juillet sont une véritable déclaration de guerre à Poutine.

    Eh oui, il n’y a pas que les fous d’Allah. Il y a aussi les fous de guerre à la tête de l’OTAN.

     

    « Le vrai visage de nos ennemis amis de toujours de la gauche plurielle et de la droite LR !Les 5 commandements des médias français. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :