• Et si on pensait à créer un autre système de santé?

    Et si on pensait à créer un autre système de santé, au lieu de vider l'océan avec une cuillère?

    Allez un peu de courage politique, de l'imagination, de la volonté avec une dose de participation collective et pas de langue de bois ou de démagogie, regarder les problèmes en face et les affronter comme ferait chaque responsable de famille sensé! Assez de réformes inutiles et coûteuses qui nous fragilisent d'une année sur l'autre. 

    Patriote64  

    http://www.lecri.fr/2012/09/20/il-ne-faut-pas-sauver-le-soldat-secu/35963

     

    Il ne faut pas sauver le soldat Sécu

     

    Image 8

    Pour sauver la Sécu, si chère aux Français, on a tout essayé : 21 plans de redressement de 1967 à 2004, et une « réforme » par an depuis 2005. Rien n’y fait. Mais si au lieu de sauver la Sécu les politiques cherchaient à améliorer la politique de soins ?

    Fort de ce constat, Patrick de Casanove, médecin généraliste, propose de réformer notre système de protection sociale dans un ouvrage publié aux éditions Tatamis : Sécu : comment faire mieux – propositions d’un médecin de famille.

    Si les Français sont attachés à ce qu’on voit (l’accès pour tous aux soins), ils ne se rendent pas compte de ce qu’on ne voit pas (un coût social gigantesque).

    Dans la droite ligne de l’économiste Frédéric Bastiat, cité presque in extenso pour sa lumineuse prévision de l’échec annoncé de l’étatisation des sociétés de secours mutuels, Patrick de Casanove nous livre une analyse simple, claire et argumentée de l’échec du système étatisé de santé.

    Chiffres et exemples à l’appui, il remet en question un système de santé qui peine de plus en plus à rembourser les plus démunis, et dont la sur-administration entraîne gaspillages et inefficacité.

    En guise de remède, il propose une révolution copernicienne : considérer la santé comme n’importe quelle autre activité marchande.

    Faire reculer la mainmise de l’Etat pour se recentrer sur la sécurité des médicaments, la fixation des prestations minimales à fournir, en laissant le régime d’assurance proprement dit à la concurrence.

    En gros, en matière de santé comme ailleurs, que l’Etat revienne à ses missions régaliennes de sécurité.

    Une politique de santé sur mesure

    Poussant un peu plus loin les conditions d’une réforme réussie, Patrick de Casanove considère que les Français doivent pouvoir bénéficier de leurs revenus pour se soigner comme ils l’entendent.

    Et cela passe par une baisse des prélèvements (cotisations sociales, taxes foncières et impôts sur le revenu…).

    Bref, un recul de l’Etat, plus de liberté pour les patients, mais aussi pour les professionnels de santé, afin de proposer à chaque Français une politique de santé sur mesure à la place du « prêt-à-porter mal coupé et rationné » actuel.

    Mort à la Sécu pour tous ! Longue vie à la protection santé pour chacun ! a-t-on envie de déclamer après avoir lu ce livre.

     

    « Gaz de schiste, Hollande c’est le serpent qui se mord la queue.Une lettre qui peut s'adresser à beaucoup de monde! »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :