• Ils désarment les français et les banlieues s'arment!

    http://www.paperblog.fr/5759564/15000-kalachnikov-dans-les-banlieues-francaises/

    15000 Kalachnikov dans les banlieues françaises

    Publié le 31 août 2012 par Bloginfo

    Les règlements de compte à répétition, à coup de Kalachnikov, perpétrés dans la cité phocéenne sur fond de trafic de drogue ont amené Samia Ghali à proposer au gouvernement de recourir à l’armée. La sénatrice-maire des 15e et 16e arrondissements de Marseille, jeudi, s’exprimait en ces termes : « Cela ne sert plus à rien d’envoyer un car de CRS pour arrêter des dealers. Quand dix d’entre eux sont arrêtés, dix autres reprennent le flambeau. C’est comme combattre une fourmilière [...] Face aux engins de guerre utilisés par les réseaux, il n’y a que l’armée qui puisse intervenir ».

    L’appel au secours de la sénatrice-maire socialiste a amené François Hollande, à peine remis de ses vacances de Brégançon, à se fendre d’une déclaration : “L’armée n’a pas sa place pour contrôler les quartiers” ! Le préfet délégué à la sécurité de Marseille, Alain Gardère, a estimé que Marseille était une ville paisible et  qu’il y avait assez de policiers. Tant que les truands ne font que se trucider entre eux… Très prudemment, Jean-Marc Ayrault a tout de même convoqué un comité interministériel le 6 septembre à ce sujet. D’ici là…

    3 à 7 millions d’armes en circulation dans l’Hexagone

    Bien que nous ne disposions d’aucune statistique sur ce sujet, “on s’autorise à penser dans les milieux autorisés” (à penser ?) que 3 à 7 millions d’armes à feu circuleraient dans notre pays. Vendues entre 500 et 2000 euros, il y aurait, selon ces mêmes spécialistes inconnus (un peu comme le soldat du bataillon de Joinville), 15000 armes de guerre de type Kalachnikov dans les banlieues françaises. Claude Guéant, alors ministre de l’intérieur de Nicolas Sarkozy, dans le concours d’autosatisfaction ridicule qui sied si bien au politique , s’était enorgueilli de la saisie de 3500 armes à feu en 2011 !!!

      

    Merci à l'UMPS de cette situation dramatique dont la cause reste toujours la même et leur lâcheté aussi pour des devoirs électoralistes, démagogiques et extrêmement dangereux. L'armée n'a sûrement pas sa place dans les banlieues, mais les politiques la justice et la police coupables de cet état de fait ont des devoirs envers le peuple français et s'ils n'en sont pas capables qu'ils laissent le Front National gérer la crise économique et insécuritaire!

    Patriote64

    « Nicolas Dupont-Aignan prêt à rejoindre le Rassemblement Bleu Marine!Prendre ses désirs pour des réalités »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :