• La LDH machine à censure anti-démocratique, ça sert à rien et ça coûte un bras.

    http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/la-ligue-des-droits-de-l-homme-154516

    La ligue des droits de l’homme contre le Front National : le cas de Béziers

     

     

      

    Pierre Tartakowsky est un ponte de la très surprenante ligue des droits de l'homme, dont les thèmes de combat naîfs, dépassés ou inutiles ne justifient plus les généreuses subventions publiques dont bénéficie cette association. Ainsi ce monsieur est entré en guerre contre le principal danger (à ses yeux) qui menace la république. Il ne s'agit pas de la délinquance généralisée dans certains quartiers, de l'impossibilté de se loger convenablement dans les grandes villes pour les classes populaires laborieuses, du chômage des jeunes ou encore des actes de violence envers les plus vulnérables, les personnes âgées.

    Non. Pour M.Tartakowsky le danger numéro un, c'est l'incontournable baudruche de service, le Front National. Ses 30000 adhérents à jour de côtise et ses 25% aux européennes (suite à une abstention massive). Voilà ce qui contraint ce philanthrope à se gaver de lexomil pour dormir la nuit. Car pour lui, Marine et le maréchal Pétain c'est kif-kif, et il souhaite le démontrer en surveillant les actes des maires frontistes, élus démocratiquement, ce que conteste en plus le monsieur (!)...

    Ainsi notre Don Bosco laîc et républicain a condamné la décision prise par M.Ménard, maire de Béziers, de décréter un couvre-feu dans sa ville pour les mineurs de moins de quatorze ans. Pour les protéger, et assurer la tranquillité des riverains lassés des hurlements, des jeux de ballons et des pétards sous leur fenêtre à des heures avancées de la soirée. Un droit à la tranquillité que ne reconnait pas la ligue du père Tartakowsky, qui fait les gros yeux au maire qualifié (à tort en plus !) de nervis"d'extrême-droite", terme pratique pour qualifier tout acte ou toute pensée située à droite des prises de position d'Europe-écologie. La LDH souhaite casser la décision du maire de Béziers et permettre aux jeunes délinquants du coin de continuer à pourrir la vie de la cité passé 22h au nom du droit à foutre le boxon, sans doute.

    Effarant. Si Pierre Tartakowsky voyage de temps à autre, comme je le fais, chez nos voisins européens il doit en choper des coliques aigûes vues les décisions prises en matière de lutte contre la délinquance, ici et là. Qui a voyagé en Espagne et en Italie, par exemple, a pu remarquer les contrôles d'identité où les jeunes prévenus sont assis au bord du trottoir aux pieds des policiers qu'ils se gardent bien d'insulter. Question de repères et de valeurs, des termes insupportables aux oreilles des militants des "droits de l'homme". On se demande par ailleurs qui ils sont pour s'autoproclamer défenseurs de l'humanité. Ont-ils reçu la lumière divine au sommet du Mont-Blanc ?

    Plus sérieusement, notre prophète a dénoncé le slogan sarkozyste "les droits et les devoirs", car en république c'est l'égalité qui compte. Il dénonce le "mérite" (! ?) discriminatoire selon lui et s'oppose aux referendums, car le peuple est trop influençable à ses yeux. D'ailleurs il ne reconnaît pas le concept de "peuple", seuls comptent à ses yeux les corps intermédiaires, médias et syndicats, plus fréquentables et courtois selon lui vis-à-vis de sa vision du monde. Il est vrai que le conformisme des journalistes, recrutés et triés dans les écoles de cette profession sur des critères de conformité à la pensée ambiante et le système des permanents syndicaux aux ordres ne risquent pas de provoquer un soulèvement populaire en France.

    Mais il y a plus inquiétant dans les conceptions sociétales de Tartakowsky. Consciemment ou pas il réinvente le communisme dans sa version la plus stalinienne. Ce n'est pas forcément un hasard, ses parents, frères et soeurs viennent de là. J'ai eu Danielle Tartakowsky comme directrice de mémoire à la Sorbonne il y a vingt ans, aussi sectaire que lui. Donc pour le responsable de la ligue des droits de l'homme le suffrage universel est dangereux car il produit des Ménard et des risques de politiques contraire au programme du front de gauche. Le peuple doit être encadré par des syndicats et des médias formés, il n'est pas suffisamment mature pour bien penser. Le mérite est un concept fascisant, mieux vaut la discrimination positive et les passe-droits, délivrés par les cadres du parti. Non, je n'éxagère pas, il l'explicite dans le Bondy blog !

    Pour aller jusqu'au bout des idées du camarade Pierrot pourquoi ne pas abolir les partis de droite, supprimer la nationalité, collectiviser l'économie au service des cadres de la LDH et surveiller de plus près le peuple. Des procès et une politique de marginalisation sociale seront entrepris envers les dissidents et les grandes bouches. On flanquera en taule pour neuf mois, par exemple, une cruche apparentée FN qui laissera traîner une photo idiote anti-Taubira la comparant à un animal, alors qu'une amende aurait suffit. Non, il faut détruire la droite et ses radicaux, instaurer la dictature du prolétariat, euh non, la dictature de l'humanisme. Et si trop de "fascistes" tentent de s'enfuir à l'étranger vers des cieux plus logiques et plus cléments, il faudra construire un mur de la paix autour de la France pour la protéger du péril brun...

    Je m'égare. Mais vous avouerez que le sieur Tartakowsky aurait fait un redoutable commissaire politique en RDA il y a trente ans. Au fait, vous vous souvenez de la vie des autres, ce film sur l'ex-stasi est-allemande. Durant la première scène un pauvre gars se retrouve devant un Tartakowsky en uniforme qui le menace, sans élever la voix, de graves suites s'il ose penser que la RDA l'a arrêté à tort, car le régime est "humaniste et social" (!)

    L'histoire se repète souvent, et ce n'est pas le fascisme qui représente un danger aujourd'hui. Arrivée au pouvoir Mme Le Pen serait contrainte d'obeîr aux maîtres de l'Europe, ses banquiers et sa mafia libérale. Quant au racisme il n'existe plus à l'état primaire depuis des années, ce sont les comportements de certains voyous qui engendrent de l'antipathie. Pour ce qui est du "social" au détriment du "mérite" le côté puéril d'adolescent attardé de l'argument doit vous faire sourire... Non, le véritable danger, outre la prédominance d'un capitalisme destructeur des peuples (une notion concrète, n'en déplaise à certains) est de voir émerger une fausse parade autour de l'antiracisme, qui deviendrait le communisme du 20ème siècle, selon l'expression justifiée de l'écrivain Renaud Camus.

    Pour conclure si Pierre Tartakowsky, ses camarades de partis et des loges philosophiques comptent museler la populace par le harcèlement, l'humiliation publique, la violence psychologique voire physique qu'ils se méfient. Le mur de Berlin a fini par tomber et aucun régime se proclamant universel n'a duré mille ans. Le totalitarisme échoue toujours en fin de compte en Europe, et c'est tant mieux. Il y aura toujours des dissidents, dans tous les systèmes politiques, pour dénoncer les profiteurs et les tartuffes. Oui, la ligue des droits de l'homme est une farce, financée par le contribuable et noyautée par la gauche bobo ; et elle sera combattue comme telle par les braves gens du peuple qui montreront au grand timonnier Tartakowsky qu'il faudra compter sur eux à l'avenir...

     

     

    « Procès Anne-Sophie Leclère VS Taubira, une bouffonnerie judiciaire inacceptable.Dessine moi la Guyane française...... »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :