• La Montebourde

    La Montebourde 

    Arnaud de Montebourg est vraiment l’icône du vide politique très représentative de la gauche française avec un énième plan de sauve qui peu.

    Avec la crise présente depuis plusieurs années et les annonces du représentant de PSA sur la situation inquiétante de la société, on était en droit à s’attendre à ce que le ministre des vestiges de l’industrie française nous propose des solutions constructives et pérennes, pour épauler cette entreprise comme les quelques unes qui nous reste en France à sortir de ce marasme économique dans lequel les politiques européistes les ont plongé.

    Montebourg s’est suffisamment ridiculisé avec ses rodomontades allant même jusqu’à la violence verbale envers la famille Peugeot les traitant presque d’incapable, mais lui, politicien depuis sa plus tendre enfance, haut fonctionnaire d’état qui n’a jamais mis les mains dans le cambouis ni même dirigé de près comme de loin une entreprise, à quelles compétences peut il prétendre pour se permettre de donner des leçons de gestions.

    Non, ce énième plan est un plan foireux de la gauche socialiste qui ne fait que reprendre un vieux plan de l’UMP remastérisé mais qui n’offrira aucune pérennité pour la société donc pour les emplois.

    Ce plan est encore idéologique et clientéliste basé sur des véhicules écologiques qui n’intéressent pas les français au vu de ses performances et du coût, de plus son amortissement est encore basé sur des taxes supplémentaires que le citoyen de la classe moyenne devra encore payer, car trop pauvre pour acheter une voiture non polluante et touchant suffisamment de revenu pour encore payer des impôts.

    Dans son plan il n’y a aucune stratégie de compétitivité, aucun protectionnisme intelligent aux frontières contre l’invasion de notre marché par des voitures fabriquées à très bas coup, aucune mise en œuvre de la politique de l’innovation et de la recherche, la voiture écologique à une batterie japonaise et un moteur japonais, où se trouve le produire français et acheter français.

    Seul la politique de la protection économique aux frontières et une sortie progressive d’une Europe qui ne protège pas ses marchés, ses emplois et ses entreprises peut amener de l’espoir au peuple ouvrier et aux patrons de société.

    Patriote64  

    « Le mauvais planLe salarié français ponctionné par et pour l'Etat »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :