• Paris sous occupation socialiste, Paris en dérive financière.

    http://www.contribuables.org/2014/03/26/les-promesses-danne-hidalgo-pour-paris-200-millions-dimpots-des-2015/

    Promesses d’Anne Hidalgo pour Paris : 200 millions de déficit en plus dès 2015!

    hidalgo candidate mairie paris

    Anne Hidalgo vit-elle au pays d'Alice au Pays des Merveilles ? Elle dit être sûre de pouvoir financer ses mirobolants projets sans augmenter les impôts d'un centime. En fait, quand on examine le budget 2015 qu'elle propose, la candidate socialiste à la mairie de Paris et première adjointe du maire sortant Bertrand Delanoë annonce... plus de 200 millions d'impôts supplémentaire pour 2015.

     

    Les projets merveilleux d’Anne Hidalgo pour Paris

     

    On a beau aimer les arbres, l’idée d’Anne Hidalgo d’en planter 20.000 dans Paris devient moins sympathique quand on réalise qu’au prix moyen de 2.350 euros, on arrive vite à une facture de 47 millions d’euros. Il y avait aussi ce projet d’ouvrir un centre de soins pour les animaux de la faune parisienne qui permettrait de soigner les petites bêtes sauvages ( renards, hérissons, oiseaux, écureuils)… c’est mignon, mais il y a peut-être d’autres priorités ?

     

    Oui mais « La nature ne doit pas se cantonner à des parcs fermés », selon la candidate socialiste. C’est pourquoi, si elle élue, elle Anne_Hidalgo,_février_2014veut « végétaliser » 100 hectares de terrasses sur les toits des immeubles parisiens. Quand on aime la verdure on ne compte pas : ce sympathique projet coûtera pas moins de 150 millions d’euros aux contribuables : un quart de la taxe foncière annuelle !

     

    Nous voulons tous que Paris reste la plus belle ville du monde… mais pas à n’importe quel prix !
    Les projets d’Anne Hidalgo pour embellir les places de la Nation, de la Bastille, Denfert-Rochereau, Montparnasse, du Panthéon et d’Italie coûteraient entre 89 et 169 millions. Et la restructuration des boulevards des Maréchaux, de la liaison porte d’Auteuil-porte Dauphine et de l’avenue Foch est évaluée entre 65 et 140 millions d’euros. Quant au projet de téléphérique entre la gare d’Austerlitz et la gare de Lyon… espérons que cela reste un projet.

     

    Côté logement, Anne Hidalgo promet 6 500 nouveaux logements sociaux par an, pour un coût estimé entre 2,2 et 2,7 milliards pour Anne Hidalgo. Or on sait que les logements sociaux sont une très mauvaise solution pour résoudre les problèmes de logement.

     

    Bertrand Delanoë laisse des comptes calamiteux

     

    N’oublions pas qu’Anne Hidalgo est la première adjointe du maire sortant, Bertrand Delanoë, en place depuis 2001. Ensemble, ils ont laissé dériver les dépenses de fonctionnement par habitant (+89.4% !), les effectifs ont bondi de 30% à la mairie (et voir aussi le nombre de hauts fonctionnaires) et engagé des centaines de millions d’euros dans des projets pharaoniques à l’utilité discutable.

     

    miege subventions gaspillagesL’Observatoire des subventions recense régulièrement les avatars de cette folie dépensière : il y a notamment cette « immense feuille translucide », la canopée des Halles, future couverture en tôle du jardin des Halles, que Delanoë voit comme le grand œuvre de son mandat (coût du chantier : 1 milliard d’euros). On pourrait aussi parler des subventions aux associations (réelles ou virtuelles) en forte hausse, de la vidéosurveillance « intelligente » dans les piscines (1 million d’euros), des coûteuses mesures anti-bruit (que Mme Hidalgo souhaite renforcer) et des « Pierrots de la Nuit », du financement des salles de shoot, des aides distribuées en Afrique ou en Tunisie...

     

    Pour financer tout cela, l’équipe de M. Delanoë a déjà eu recours à la recette miracle : impôts et taxes. Entre l’explosion de la taxe foncière (+63.3%), de la taxe d’habitation (+42% depuis 2007 en moyenne), de la taxe de balayage et le triplement des droits de mutation immobiliers généré par la hausse du prix du mètre carré, la douloureuse des ménages a grimpé de 82% depuis 2001 (ou 58% en comptant l’inflation) .

     

    Quant à la dette de la ville, en douze ans, elle a été multipliée par quatre !

     

    Cette tendance risque de continuer avec Mme Hidalgo.

     

    A l’horizon : pluie d’impôts pour les contribuables !

     

    Selon les calculs de l’Institut Montaigne, au total, Anne Hidalgo dépensera largement plus que sa concurrente Nathalie Kosciuzko-Moriset. La candidate UMP a elle aussi pas mal de projets ruineux en tête, mais on notera qu’elle promet de réaliser un milliard d’euros d’économies (sans trop détailler comment) et de baisser les effectifs de 2500.

     

    Voici quel serait le budget 2015 d’Anne Hidalgo selon l’estimation de Capital :

     

    Dépenses : 8.2 milliards

     

    Recettes : 8 milliards

     

    Conclusion : il manque 202 millions d’euros, qui seront financés par les impôts.

     

    202 millions d’euros de taxes dès l’an prochain, car les collectivités n’ont pas le droit d’être en déficit : l’équivalent d’une hausse de 30% de la taxe d’habitation !

     

    Madame Hidalgo, le compte n’y est pas…

     

    Les contribuables qui voteront pour vous ne pourront se plaindre ensuite devant leurs feuilles d’impôts !

     

    pluie d'impôts

     

    Marie Villeneuve

    « La vraie démocratie, halte au communautarisme et vive la laïcité.De plus en plus de Juif quittent la France. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :