• Taubira, un entourage à la hauteur de ses ambitions.

    http://www.je-suis-stupide-j-ai-vote-hollande.fr/blog/taubira-qui-se-ressemble-sassemble/

    Taubira : qui se ressemble s’assemble !

    Son sectarisme et sa pugnacité restera comme l’emblème de cette gauche arrivée au pouvoir par défaut, à contre-courant de l’évolution sociologique du pays, et qui a cru qu’elle pouvait tout se permettre.

    Elle s’est tout permis, mais aujourd’hui,
    les Français ne lui permettent plus rien !

    On savait Christiane Taubira entourée d’une horde de magistrats émargeant tous au syndicat de la magistrature, mais on connaissait peu ses collaborateurs proches. Et voilà que coup sur coup, deux de ses proches sont dans la tourmente et même, que l’un d’eux a été poussé à la démission.

    Un conseiller très spécial

    C’est d’abord Jean-François Boutet, qui cumulait les fonctions de conseiller spécial de la garde des sceaux et celles d’avocat au Conseil d’Etat et à la Cour de cassation qui a fini par céder à la pression de la presse people et d’un député UMP pugnace, Yannick Moreau.

    «Nous sommes très loin de cette République exemplaire prônée
    par le président de la République durant la campagne»

    C’est Yannick Moreau, député de Vendée, et vigoureux adversaire de la loi Taubira sur la dénaturation du mariage qui a ainsi interpellé la ministre de la justice à propos du conflit d’intérêt dont se rendait coupable son compagnon et néanmoins « conseiller spécial » en cumulant ces fonctions incompatibles.

    jean-francois-boutetLa magazine Closer avait enquêté sur le conseiller, réputé très proche de sa ministre, profitant des avantages ministériels – comme les voitures de fonction – tout en continuant à plaider ses dossiers devant les juridictions françaises les plus importantes de l’Hexagone. Le magazine a montré que Jean-François Boutet se servait aussi de son véhicule professionnel pour accompagner son fils à l’aéroport d’Orly en plein après-midi ou encore pour aider sa fille à choisir sa robe d’avocat chez le fournisseur historique du barreau. Des tâches évidemment sans rapport avec l’objet pour lequel le ministère de la Justice lui octroie une voiture de fonction.

    Dans un premier temps, Christiane Taubira avait seulement demandé au député « s’il n’avait rien d’autre à faire que de s’attaquer aux personnes plutôt que de s’intéresser aux questions de fond« .

    Cette non-réponse n’a pas convaincu la Haute autorité pour la transparence de la vie publique qui, le 23 mai dernier, a demandé à Jean-François Boutet de mettre fin « d’une manière ou d’une autre à ce conflit d’intérêts potentiel ». Et donc de choisir entre ses deux fonctions.

    Le conseiller quittera ses fonctions le 9 juillet prochain – on se demande pourquoi un tel délai, s’il y a conflit d’intérêt – à la veille du procès en diffamation qui l’oppose à l’Express.

    Une proche bien mal élevée

    Voici maintenant le tweet envoyé par Sihem Souid, chargée de mission au service de l’accès au droit et de l’aide aux victimes auprès de Christiane Taubira :

    tweet-sihem-souid

    Ce tweet abject nous ramène au personnage précédent puisque c’est une remarque de Philippe Bilger concernant le conflit d’intérêt cité plus haut qui a déclenché les foudres de cette instable pasionaria.

    Jean-François Boutet, Christiane Taubira et Sihem Souid

    Jean-François Boutet, Christiane Taubira et Sihem Souid

    Car cette jeune femme n’en est pas à son coup d’essai dans le domaine des déclarations iconoclastes. Jugez-en plutôt :

    • Quand Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, avait regretté la décision de justice, donnant raison à une employée voilée face à la crèche Baby Loup, Sihem Souid avait été jusqu’à parler de « Valls et sa cohorte d’islamophobes« , le qualifiant même de « premier flic de France au menton prognathe ».
    • A propos de l’affaire Aquilino Morelle, elle avait déclaré que le sieur Morelle, son grand ami, « avait bien le droit, s’il lui en plaisait, de se faire cirer les godasses quand il lui seyait« .

    Attaquée sur son détestable tweet contre Philippe Bilger, Sihem Souid, loin de faire profil bas, en a rajouté des tonnes :

    tweet-sihem-souid-2

    Même sur le site du Nouvel Obs, on est révolté par l’attitude de cette personne. Dom Bochel Guégan, chroniqueuse société, a publié un article au vitriol contre l’excitée du ministère de la justice.

    Vous pouvez trouver sur le blog de Philippe Bilger sa réponse au tweet de Sihem Souid.

    On imagine bien, l’ambiance au ministère de la justice, avec un tel concentré de personnes sectaires, arrogantes et avec si peu de jugeote pour se lancer dans ce genre de polémique …

     

    « Des relents de nazillons en Ukraine toujours protégés par les euroricains et nos médias.Les américains sont toujours sur leur planète. »
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :